« Ay Carmela ! » est la première création de la Compagnie Les Funambules.

Le texte du spectacle est une adaptation de la pièce écrite par Jose Sanchis Sinisterra, un des plus grands dramaturges espagnols contemporains.
Il écrit « Ay Carmela ! » en 1986. Carlos Saura l’a adapté au cinéma en 1990.

Sinisterra évoque un évènement contemporain, la guerre d’Espagne, prologue de la seconde guerre mondiale, et chemine sur une ligne ténue, entre burlesque et tragique. Carmela et Paulino forment un couple de comédiens banal,
que rien ne prédispose à devenir des héros.

La pièce fonctionne comme un long flash-back.
L’action s’ouvre alors que tout est fini. Paulino, sans doute porteur de davantage de souvenirs que d’avenir, traîne dans un théâtre vide. Mais l’apparition du fantôme de Carmela va réveiller leurs connivences, leurs jalousies et leurs désillusions.
On découvre ainsi au fil du texte le destin tragique de Carmela,
comme une allégorie de l’Espagne républicaine.

Après avoir été capturé par les troupes franquistes, le duo est contraint de jouer pour un parterre d’officiers et pour quelques brigadistes internationaux.
Délassement humiliant pour les uns, ultime réconfort pour les autres devant un spectacle de music-hall frisant le pathétique et le burlesque.

Graphisme Sylvain Bernard

« Je me suis laissé guider par les grandes qualités du texte de Sinisterra. Mon adaptation vise à condenser l’intrigue, la rythmer encore davantage, rendant implacable le destin tragique des deux héros. J’ai choisi d’ajouter des chants issus du répertoire des chants républicains. Amplifiés et interprétés a capella, ils sont comme hors du temps et du texte, un pas de côté formel et la possibilité d’entendre la langue espagnole comme un témoignage d’un récent passé. 

« Ay Carmela ! » ou quand la petite histoire de personnages qui nous ressemblent rencontre la grande Histoire, récente et déterminante. 
« Ay Carmela ! » pour rire, aussi, de nos compromissions et de nos faiblesses.
« Ay Carmela ! » comme l’interrogation du genre du mot courage,
« Ay Carmela ! » enfin, comme une force de vie et de justice, comme une promesse. »

Lionel Sautet.

« Ay Carmela ! » d’après José Sanchis Sinisterra.
Adaptation et mise en scène : Lionel Sautet
Avec : Caroline Fay et Lionel Sautet
Costumes et accessoires : Maïlis Martinsse
Lumières : Raphaël Maulny
Musique additionnelle : Fusta! 
Photos : 
Le Dandy Manchot
Avec le soutien de l’ADDA 81.